top of page

La Klitschko Foundation : aider les enfants à se (re)construire au milieu de la guerre

Lors des dernières estimations, en août 2022, au moins 972 enfants¹, soit plus de cinq par jour en moyenne, ont été tués ou blessés en Ukraine dans le cadre de la guerre qui secoue le pays. Alors que ce chiffre est largement sous-estimé, les besoins humanitaires sont colossaux : vêtements, jouets, livres scolaires ou encore produits hygiéniques. La Klitschko Foundation, fondée par deux frères, anciens boxeurs, se bat quotidiennement pour éduquer et épanouir des enfants meurtris par une guerre qui n’est pas la leur.


Par Camille Léveillé


© Matti Karstedt


Protéger les enfants


Depuis le début du conflit, les enfants sont une cible prioritaire à protéger. La plupart ne vont plus à l’école, ont dû fuir rapidement et vivent aujourd’hui sous les bombes. Pour apporter un nouveau souffle à cette jeunesse, aujourd’hui au cœur d’une guerre soudaine, les frères Klitschko ont créé une fondation homonyme. Le but ? « Les aider à découvrir leur potentiel et à donner vie à leurs rêves. Nous avons choisi des domaines qui aident les enfants à obtenir les meilleurs résultats dans la vie : le sport, la science, l'éducation et la médecine. En travaillant ensemble, nous créons un espace pour le développement social, émotionnel et physique ».² Lancée en 2003, les activités de l’association ont depuis bien changé. L’invasion de la Crimée par les forces armées russes en 2014 puis de l’ensemble du territoire en janvier dernier a rebattu les cartes. A l’origine la fondation apportait des conseils d'orientation pour des futurs étudiants. Leur mantra “Fight for your dream” a vocation à motiver les enfants et jeunes adultes à accomplir leur rêve. Alors que la guerre fait rage dans le pays, la Fondation n’a pas cessé ses activités. Entre organisation de tournoi de sport, envoi de matériel humanitaire aux quatre coins du pays ou encore distribution de jouets aux enfants, les activités ne faiblissent pas.


De l’école de la réussite à l’école de la résilience


Depuis 11 ans maintenant, l’un des principaux projets de la Klitschko Foundation, l’Ecole de la réussite, permettait à plusieurs adolescents âgés de 14 à 16 ans de suivre pendant dix jours une formation avec des mentors, des chefs d’entreprises et des célébrités ukrainiens. Au programme : visite de bureaux d’entreprises et d'organisations internationales, théâtre, gestion de projet, sport, intelligence émotionnelle et esprit d’équipe. « Ils ont tous le rêve d'améliorer leur vie et celle de leur communauté. Mon objectif est de leur montrer que les rêves ne sont qu'un début - ce qui compte, c'est de les transformer en un véritable projet et de les réaliser [...] Je suis émerveillé par le courage et l'aspiration de chacun d'entre eux » témoigne Wladimir Klitschko, initiateur du projet. Mais, la réalité de la guerre a rattrapé ce programme contraignant la Fondation à s’adapter.


Une logique de partenariat


Depuis 2018, la Klitschko Foundation et la Fondation Coca-Cola proposent, au travers du projet “Zero Waste School”, de réunir élèves et enseignants pour les sensibiliser aux bienfaits du recyclage des déchets. Depuis, 266 écoles ont reçu des formations impliquant plus de 100 000 personnes et collectant 370 tonnes de produits recyclables. Responsabilisant les futurs de demain aux enjeux écologiques, les deux Fondations connaissent un franc succès dans le pays. Mais, avec l’invasion russe en Ukraine, les priorités ont changé et les partenariats ont évolué. Si certains projets comme ceux en coopération avec l’UEFA pour la promotion du sport auprès des plus jeunes sont toujours actifs, la plupart des activités de la Fondation concernent désormais des partenariats visant à mettre en parenthèse cette guerre à l’image de la coopération avec Budynok Igrashok, une chaîne de magasins de jouets ukrainienne. « La guerre a littéralement volé l'enfance aux enfants. C'est pourquoi la coopération avec la Maison du Jouet a pour but de donner de la joie et de l'attention aux enfants qui ont souffert à cause des hostilités »³ déclare Angelina Osadcha, directrice de la Fondation Klitschko dans la presse ukrainienne. En août et octobre dernier, la Maison du Jouet à offert des cadeaux aux enfants du centre humanitaire "YaMariupol" à Kiev. « Nous sommes convaincus que, très bientôt, tous les enfants retourneront dans leurs foyers sains et saufs, et en attendant, nous concentrons nos efforts communs sur l'aide aux petits Ukrainiens »⁴, conclut Anna Yeshchenko, directrice du marketing de Budynok Igrashok.


Soutenir la Klitschko Foundation : https://www.klitschkofoundation.org/en/foundation/



1 https://www.unicef.org/fr/communiqu%C3%A9s-de-presse/en-ukraine-pr%C3%A8s-de-1-000-enfants-ont-%C3%A9t%C3%A9-tu%C3%A9s-ou-bless%C3%A9s-depuis-le-d%C3%A9but-de

2 https://www.klitschkofoundation.org/en/about/

3 https://fakty.com.ua/ua/ukraine/suspilstvo/20221025-vryatuvaty-dytynstvo-klitschko-foundation-ta-budynok-igrashok-pidtrymaly-pereselencziv-iz-mariupolya/

4 Ibid


Commentaires


bottom of page