top of page

Unie dans la diversité

La Banque européenne d’investissement (BEI) est devenue en 2018 le premier signataire de la Charte de la Diversité Lëtzebuerg parmi les institutions européennes basées à Luxembourg, marquant ainsi son ancrage local. L’institution est déterminée à soutenir les objectifs et les valeurs de l’UE et entend rester fidèle à l’un de ses principes fondateurs : « Unie dans la diversité ». Elle investit notamment le champ de l’inclusion et de la diversité autour de trois principes : protection, impact et investissement.


Par Hugo Champion




La BEI : une institution engagée


La Banque européenne d’investissement a signé la Charte de la Diversité Lëtzebuerg lors d’une cérémonie organisée le 17 mai 2018 par le Comité pour la Charte de la Diversité Lëtzebuerg en clôture du Diversity Day Lëtzebuerg, la journée nationale de la diversité au Grand-Duché de Luxembourg. « Nous avons l’ambition d’inscrire la diversité et l’inclusion dans l’ADN de notre institution. Nous reconnaissons ces principes comme indispensables à la relation avec nos collaborateurs et comme sources de valeur pour notre performance. La BEI a réalisé d’importants progrès en ce domaine depuis dix ans et nous nous sommes fixés des objectifs ambitieux dans notre Stratégie 2018-2021 pour la Diversité et l’Inclusion (…) », expliquait Marjut Santoni, Secrétaire Générale de la BEI.


Des actions protéiformes


La BEI s’implique dans de nombreux projets visant à l’inclusion des citoyens. Fin octobre, elle a signé un accord de financement de 100 millions d’euros avec le leader africain des télécoms MTN afin d’accélérer la technologie de réseau de quatrième génération (4G) au Nigéria, conformément à sa stratégie Ambition 2025. L’opération devra permettre au premier opérateur du pays d’étendre l’accès haut débit et s’inscrit dans les efforts de transformation et d’inclusion numériques de MTN Nigeria. En octobre dernier, le vice-président de l’institution européenne Ricardo Mourinho Felix s’est déplacé au Maroc afin d’échanger sur les opportunités d’investissement dans l’action climatique et sur le rôle de la BEI, en tant que banque du climat, pour favoriser des modèles durables au Maroc. La BEI subventionne l’université d’Euromed de Fès (UEMF) à hauteur de 58 millions d’euros. Depuis 2020, la BEI appuie la construction de 150 écoles primaires rurales dispersées au travers du pays. Le projet vise à contribuer au renforcement de l'équité dans l'accès à l'éducation (en particulier pour les jeunes filles), et à l'amélioration de la qualité du système public éducatif. L’objectif à long terme est de contribuer à l'inclusion sociale pouvant faciliter, entre autres, l'amélioration de l'accès à des opportunités d'emploi pour les jeunes.


Des projets en herbe


Plusieurs projets sont en cours d’examen comme la construction, la reconstruction ou la rénovation des écoles maternelles et primaires et des gymnases de la ville de Strasbourg. Ce projet viserait à augmenter la capacité des cantines scolaires, à développer l'enseignement numérique dans les écoles et à renforcer la résilience des infrastructures face aux risques des changements climatiques.

La BEI pourrait prochainement financer la construction, l'extension, la rénovation et la remise en état d'un plusieurs locaux universitaires en Roumanie. L'objectif principal est d'offrir de meilleures conditions d'apprentissage aux étudiants, ainsi que de meilleures conditions de travail et de recherche au personnel universitaire.

En Espagne, un projet de cofinancement de nouveaux logements sociaux à haut rendement énergétique destinés à la location est à l’étude. L'objectif est d'améliorer l'inclusion et l'intégration sociales, ainsi que le niveau de vie des populations vulnérables, y compris la réduction de la demande énergétique.


Des financements ciblés


Début mars, la Commission européenne, la BEI et le Fonds européen d'investissement (FEI) ont signé l'accord budgétaire de l'Union européenne de 19,65 milliards d'euros pour soutenir des projets d'investissement dans toute l'Europe. Plus de 1300 solutions sont proposées par la plateforme du portail d’InvesEU dans des domaines d’investissement variés tels que les infrastructures durables, le financement des entreprises sociales et l’économie sociale ou encore l'inclusion et l'accessibilité. Le groupe français Loxam a par exemple récemment bénéficié d’un prêt de 130 millions d'euros permettant d’intégrer la RSE au cœur du modèle de développement de l’entreprise et de soutenir la mise en œuvre de sa transition énergétique. Acque Bresciane (AB), société de service public italien assurant le service intégré de l'eau, a obtenu un prêt de 45 millions auprès de la BEI. Ainsi, la couverture, la qualité et la résilience des services d’assainissement des infrastructures hydrauliques de la province de Brescia seront renforcées pour une meilleure efficacité opérationnelle et énergétique. Le fonds européen d'investissement a par ailleurs investi 30 millions d'euros dans Xenon FIDEC, un fonds de capital-investissement destiné à stimuler le financement de projets de décarbonation, favorisant l'économie circulaire en Italie.

La diversité est une richesse et comme toute richesse, elle mérite qu’on en prenne soin et qu’on la valorise. Et Mahatma Gandhi de nous rappeler : « Notre capacité d’atteindre l'unité dans la diversité sera la beauté et le test de notre civilisation. »

Comments


bottom of page